Les temples sont toujours situés sur les collines à l’écart de toute vie humaine. Pourtant, le dimanche, les moines accueillent une foule de visiteurs, simples promeneurs ou pèlerins qui viennent troubler leurs retraites ascétiques.
Le temple de Bulgug-sa est un lieu privilégié. L’ascension est longue mais nous permet de profiter du paysage et d’observer la vie quotidienne dans les fermes. En automne, le soleil joue avec les couleurs des ormes et des érables et embrase totalement les collines. La quasi-totalité des temples ont été reconstruits après la guerre contre le Japon après 1945

Maurice Delaroque