Aujourd’hui, la Birmanie revendique son nom véritable : le Myanmar. Le pays fut tout un temps coupé du monde par un détestable régime militaire dont le paradoxe est de préserver une culture bouddhiste authentique, tout en opprimant ses minorités.
Signe d’assouplissement du régime de Rangoon, le pays s’est ouvert au tourisme. Le voyageur est surpris et touché par la simplicité de ces habitants non encore corrompu par la mondialisation. C’est un peuple chaleureux, convivial, et digne qui frappe par sa joie de vivre et sa grande ferveur religieuse. Tout, là-bas, est sourires et prières.