passeports puissants

Les passeports les moins puissants sont un frein au frein au voyage. En effet, chacun n’a pas accès aux mêmes territoires. Tout dépend de la puissance de votre passeport. Le pays dont vous ressortissez et donc le passeport que vous possédez détermine la facilite ou non à pouvoir ou non pénétrer dans un pays. Pour certains, un voyage peut se transformer en cauchemar administratif, quand pour d’autres, c’est aussi facile que de passer d’un département à un autre. Par exemple, si vous avez un passeport de Singapour, vous ne vous poserez que rarement la question de la formalité pour entrer dans un pays. À l’inverse, si vous avez un passeport Afghan, cette question sera la première qu’il vous faudra vous poser.

passeports

Qu’est-ce qui détermine qu’un passeport est puissant ?

Selon le passeport que l’on détient, un certain nombre de pays sont accessibles sans même nécessiter un visa, alors que d’autres vont exiger une procédure longue et incertaine.
Le visa est un document délivré par le pays d’accueil au voyageur étranger pour lui permettre de franchir la frontière et de séjourner dans ledit pays pour une durée bien déterminée. Il y a donc la possibilité pour un voyageur, dans ce cas de figure, de se voir refuser l’accès au pays. Certains pays ou aires géographiques ont mis en place des facilités d’accès pour certaines nationalités. Si vous faites parties des nationalités à l’accès facilité par les autorités locales, vous pourrez rentrer dans ces pays sans aucun visa, votre passeport sera suffisant. C’est le cas en Turquie par exemple, où tout ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne peut entrer sans visa. Sous une autre forme de privilège, certains pays décide que les ressortissants étrangers détenteurs de certains passeports pourront entrer facilement, à condition de l’achat d’un visa ou autre document d’autorisation à la frontière. C’est le cas aux États-Unis : si vous êtes Français, l’achat d’une autorisation de voyage (Esta) pour 14$ (prix 2019) vous permet d’entrer sur le territoire.

L’index d’Henley est un classement mis à jour régulièrement (depuis 13 ans) par des analystes pour suivre quels sont les pays les plus avantagés face à cette inégalité et quels sont les perdants autour du globe. Il est construit sur un système de points. Pour chaque pays dont l’entrée est facile, c’est-à-dire sans visa ou avec l’achat d’un document d’autorisation ne nécessitant pas une procédure d’approbation par les autorités, le passeport se voit attribuer 1 point. Pour chaque pays nécessitant cette approbation et donc potentiellement un refus, le passeport reçoit 0 point.
Pour illustrer l’inégalité de pouvoir des passeport met en avant ce classement, on peut par exemple citer qu’en juillet 2019 le passeport japonais avait 189 points quand l’afghan n’avait que 25 points.

Pourquoi certains passeports sont-ils moins puissants que d’autres ?

Alors on peut se demander pourquoi une telle inégalité existe. Comment expliquer que pour certaines nationalités le passeport soit synonyme de liberté et facilité de voyage quand pour d’autres, c’est un document plutôt handicapant ? Les raisons sont géopolitiques. Les exceptions de visa se négocient entre dirigeants des pays et elles ne sont pas toujours réciproques. Un Sud-africain aura besoin d’un visa pour entrer aux États-Unis, alors qu’un Américain pourra aller à Pretoria sans visa. Les ressortissants de pays en zone de guerre ou suspectés d’être le berceau de mouvements terroristes sont les plus désavantagés dans le classement des passeports. La plupart des pays qui sont en bas du classement sont des états africains ou asiatiques. Les pays aux passeports les plus puissants sont l’Allemagne, Singapour, le Japon, la France, et le Danemark.

Quels sont les passeports les moins puissants?

L’Afghanistan
Nombre de pays accessibles sans visa : 25
Le passeport Afghan est réputé comme étant le moins puissant du monde depuis que le classement Henley existe. Les guerres successives dans ce pays sont certainement la cause de cette mauvaise place. Même si un Afghan a les moyens économiques de voyager, les procédures à entamer très longtemps avant ledit voyage sont un frein à la mobilité.

L’Irak
Nombre de pays accessibles sans visa : 27
Tout comme l’Afghanistan, le pays n’a pas connu de pays politique et économique depuis plusieurs années. Les relations avec les pays occidentaux sont souvent tendues et cela se fait sentir dans le pouvoir ou plutôt l’impuissance du passeport des Irakiens.

La Syrie
Nombre de pays accessibles sans visa : 29
Si le passeport syrien n’a jamais été très puissant, la situation n’a fait qu’empirer pour les ressortissants syriens depuis dix ans. Le passeport a perdu 21 places depuis le début des années 2010 (début de la guerre civile) pour atteindre les toutes dernières places.

Le Pakistan
Nombre de pays accessibles sans visa : 30
Si le pays est moins perçu comme étant une zone de guerre ouverte, il est soupçonné d’être le berceau de forts mouvements terroristes, ce qui explique le peu d’exceptions de visa. Aujourd’hui un Pakistanais ne peut se rendre que dans 30 pays sans Visa.

La Somalie
Nombre de pays accessibles sans visa : 31
La situation de violences multiples (guerres, terrorisme, piraterie…) de ce pays explique en grande partie sa place dans le classement. Aujourd’hui un Somalien peut visiter à peine une trentaine de pays sans procédure de demande de visa.