Voyage au Cameroun

VOYAGE AU CAMEROUN : UNE AVENTURE AUTHENTIQUE

Blog
Publié le : 9 août 2022

Faire un voyage au Cameroun est excursion au cœur de l’Afrique centrale. De la forme d’un oiseau à huppe avec la queue en Afrique occidentale et la tête au centre, le Cameroun est un pays à inscrire dans votre carnet de voyage. D’une superficie de 475 442 km², il jouit d’une diversité paysagère qui mérite d’être contemplée. À l’ouest, les hauts plateaux atteignent plusieurs mètres d’altitude et sont dotés d’une biodiversité unique. Dans cette même partie, il y a de belles plages situées à plus d’une quinzaine d’heure de vol des îles de São Tomé et principes. Au nord, le pays flirte avec le désert, d’où la présence de savanes herbeuses. Quant à la forêt tropicale, elle est bien logée au sud et forme un véritable joyau ! Le Cameroun n’a pas que ses paysages, sa faune et sa flore à offrir. Il est réputé pour son hospitalité, ses lieux conviviaux, ces fêtes traditionnelles et son patrimoine artistique. Se rendre au Cameroun est donc une belle aventure, car vous y passerez du beau temps en plus d’avoir des souvenirs indélébiles. Immersion au cœur du pays des crevettes !

Comment se rendre au Cameroun ?

Avant tout, sachez que la République du Cameroun fait partie des pays à risque en raison de la présence de groupes terroristes vers les frontières avec le Tchad et le Nigeria. Toutefois, les autorités locales veillent à la sécurité des régions concernées. Il est alors primordial, en guise de précaution durant votre voyage, d’éviter ces zones. Hormis cela, le pays baigne dans une atmosphère paisible. Voici donc des informations importantes pour le début de votre aventure.

Les démarches administratives

De prime abord, il vous faut un passeport national comportant au moins deux pages vierges en vis-à-vis. Ce passeport doit avoir une validité supérieure de 6 mois à la durée de votre passage sur les terres camerounaises. Ensuite, un visa est obligatoire pour la plupart des ressortissants européens, notamment de France. Il vous faudra vous rendre à l’ambassade pour faire votre demande, après avoir rassemblé les documents suivants :

  • un formulaire d’ambassade de demande de visa ;
  • deux photos d’identité en couleurs du même tirage et récentes ;
  • une copie de justificatif de domicile en France (pour les ressortissants français) ;
  • une copie du jugement supplétif datant de moins de trois mois ;
  • une copie de la confirmation des deux vols (aller et retour) ;
  • une copie de la réservation d’un établissement hôtelier couvrant toute la durée du séjour mentionné sur le justificatif de voyage.

Le prix du visa pour entrer sur le territoire camerounais est de 125 €, lorsque vous réalisez les démarches vous-même. Un supplément s’ajoute lorsque vous confiez la procédure à une agence spécialisée. Concernant le délai d’émission du visa, il varie constamment. Il est, en moyenne, émis après les huit jours ouvrés qui suivent la demande. Sachez que les visas ne sont pas délivrés les vendredis. Il vous faudra en tenir compte dans vos calculs. Aussi, d’autres documents s’ajoutent à ceux mentionnés plus haut pour les mineurs ou pour les personnes voyageant avec les mineurs. Il est à noter qu’il existe plusieurs types de visas pour un séjour sur les terres camerounaises. Les visas tourisme et affaires sont les plus demandés des voyageurs. Chacun d’eux inclut différentes options. Pour d’amples informations, veuillez vous rapprocher de l’ambassade ou du consulat du Cameroun dans votre pays.

Les moyens de transport

En ce moment, le moyen de transport le plus pratique pour vous rendre au Cameroun depuis la France est l’avion. Le prix du billet est en moyenne de 1200 € et la durée du vol direct est d’environ 6 h 45 min. Le pays est doté de trois principaux aéroports situés dans les villes de Garoua, Yaoundé et Douala. À vous de choisir le plus proche de votre lieu de séjour, tout en prenant en compte les activités à faire.

Vaccins et conseils de santé

Pour fouler le sol du Cameroun, seul le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Un certificat issu d’un centre de vaccinations internationales agréé est exigé à l’aéroport. Il est recommandé aux voyageurs de faire le vaccin dans les dix jours qui précèdent le départ. Ceci pour en garantir l’efficacité. Outre le vaccin contre la fièvre jaune, il est conseillé de faire, pour plus de précautions, les vaccins suivants :

  • tétanos ;
  • diphtérie ;
  • hépatites (A et B) ;
  • poliomyélite ;
  • coqueluche (enfants) ;
  • rougeole (enfants).

Si votre séjour excède deux mois, la vaccination contre la rage est recommandée. De plus, vous pouvez faire les vaccins contre la fièvre typhoïde et les méningites. Concernant le paludisme, il est aussi conseillé de faire un traitement préventif. Situé en zone tropicale, le Cameroun est une destination à risque en termes de maladies à virus Zika et à plasmodium falciparum. La doxycycline, la méfloquine et la prise d’Atovaquone-proguanil sont les meilleurs traitements préventifs contre le paludisme. Toutefois, consultez votre médecin pour déterminer celui qui vous convient, car ces médicaments ne sont pas sans risque en cas de surdosage. Dans le même contexte, outre les traitements, certains gestes sont à adopter pour éviter de contracter la maladie à virus Zika ou le paludisme. L’utilisation d’une moustiquaire imprégnée et la protection des vêtements et de la peau par des répulsifs sont autant de solutions pour éviter tout contact avec les moustiques.

L’hygiène alimentaire est aussi une préoccupation majeure lors d’un voyage au Cameroun. Il est donc recommandé de vous restaurer dans des espaces 3 étoiles au minimum. Ceci pour éviter les complications comme le choléra ou les indigestions passagères. Vous pouvez, depuis la France, souscrire à une assurance pour tous vos voyages au Cameroun.

Dernier point, la vaccination contre la Covid-19. Le pays ne figure pas parmi ceux qui ont rendu obligatoire le vaccin contre le coronavirus. Néanmoins, un test PCR négatif datant de 72 heures doit être présenté à votre arrivée. Une fois sur le sol camerounais, un second test vous sera imposé pour attester que vous êtes sain. Autre chose, il est recommandé de garder votre masque contre la covid dans les endroits clos et bondés de monde, comme les centres commerciaux. Le Cameroun a certes été moins touché que la France par la Covid-19, mais la prudence est conseillée à tous les voyageurs.

Quand partir au Cameroun ?

À la fois situé en Afrique occidentale et centrale, le Cameroun a un climat qui varie d’une zone à une autre. Le pays peut être divisé en trois parties climatiques principales, à savoir, le plateau central, le nord et la côte ouest.

Le plateau central

La partie centrale du Cameroun comporte deux saisons sèches et deux saisons pluvieuses. De juillet à septembre, cette zone connaît sa première saison sèche et la seconde de décembre à avril. Ces périodes sont idéales pour vous rendre dans les villes de la Région du centre comme Yaoundé, Lékié ou encore Mfoundi. Les deux saisons pluvieuses se tiennent de mai à juin et d’octobre à novembre. Pendant ces périodes, le plateau central est sujet aux orages et aux averses. Elles ne sont donc pas propices pour la découverte de la région.

Le Nord

Au nord du Cameroun, le climat est sec, avec une saison humide et une saison sèche. Dans cette partie du pays, les précipitations ne sont pas abondantes. De juin à septembre, se déroule la courte saison des pluies avec une faible pluviométrie. Celle-ci laisse rapidement place à la saison sèche qui se tient d’octobre à mai. Toutefois, entre octobre et février, le thermomètre affiche des températures trop élevées. Pour profiter de la beauté de la région, notamment de la ville de Garoua, l’idéal pour votre voyage serait de vous y rendre de fin mars à mai.

La côte ouest

D’avril à octobre, se tient la saison des pluies dans cette partie du pays, avec une forte pluviométrie. Et de juin à septembre, la zone affiche un climat totalement maussade. Pour profiter de la ville de Bafoussam par exemple, il est mieux de vous y rendre entre le mois de novembre et celui de mars. Cette période marque la saison sèche, avec des températures modérées et des précipitations quasiment inexistantes.

7 lieux incontournables à visiter au Cameroun

Limbé et le Mont Cameroun

Limbé est une ville assez atypique qui a de quoi offrir à ses visiteurs des découvertes. Elle est située à environ 1 h 30 de route de Douala, dans la province du sud-ouest. Limbé n’a rien à envier à la plage de pointe Venus sur les îles de Tahiti, car elle aussi affiche fièrement de belles plages de sable noir. De façon successive, les Allemands, les Anglais et les Français ont occupé ce territoire qui répondait au nom de Victoria jusqu’en 1982. Limbé a, au bord de ses plages, une végétation luxuriante dans laquelle plusieurs espèces d’oiseaux se sont installées.

Véritable station balnéaire, cette ville constitue avec Kribi le fleuron des destinations touristiques en bordure de mer. À noter que Limbé possède un jardin botanique d’environ 1000 espèces de plantes, dont le prix du ticket d’entrée varie entre 3 € et 6 € par personne. Vous pouvez profiter de certaines réductions lors d’une visite en famille ou avec vos enfants. Lorsque vous êtes sur les plages de Limbé, le Mont Cameroun s’aperçoit en filigrane dans un brouillard mêlé à la végétation de la zone. Du haut de ses 4 100 mètres, cette montagne volcanique est toujours en activité. D’ailleurs en 2000, une violente éruption volcanique d’une coulée de lave de 300 m a dévasté une partie de la végétation environnante. 

Le Mont Cameroun, deuxième plus haut sommet d’Afrique, réjouira les amoureux du trekking. Il vous faudra entre 4 et 7 heures pour le dompter, avec un trajet aller-retour de 27 km environ. Cette montagne est le plus souvent engluée dans la brume, ce qui lui ajoute un aspect mystérieux. Plages, jardin, randonnées pédestres, ascension de montagne… Limbé et ses alentours ont de quoi raviver votre amour pour la nature.

Kribi, la ville portuaire

Kribi est une destination touristique idéale pour vos vacances, sa réputation va au-delà des frontières africaines. Pour cause, un décor paradisiaque qui ne peut en aucun cas lasser ses habitants et ses visiteurs. Cette ville est située dans la région du sud, à 2 h 30 de Douala et à 3 h 30 de Yaoundé. L’engouement pour cette ville portuaire date des années 1990, période pendant laquelle ses plages ont été transformées en attractions. Célèbre pour son port et son bourg, Kribi offre une proximité avec la culture locale. Ici, la pêche est l’activité phare et vous pouvez assister à un ballet de pirogues, haché par des jets de filet tous azimuts. D’ailleurs, des marchés de poissons jouxtent les plages de la ville.

À en croire les autochtones et les visiteurs, les meilleurs poissons du pays proviennent du village des Batanga. Ce petit bout de terre et d’eau poissonneuse abrite les plus grands pêcheurs. Kribi a aussi bonne réputation grâce aux cascades de la Lobé. Ce fleuve, qui meurt dans la mer, produit un beau spectacle, composé de belles chutes d’eau et de petits amas de sable blanc. Ces magnifiques cascades, situées à 7 km de la ville, culminent à 20 m de hauteur pour une centaine de mètres de large. Sachez que des balades en pirogue sur le fleuve Lobé sont autorisées, à condition que la marée soit basse. Il est également possible de visiter les campements des Pygmées de la région.

Le parc national de Korup

C’est en 1986 que le décret présidentiel n° 86/1283 a confirmé la création du parc national de Korup. Toutefois, avant cette date, ce territoire drainait du monde, notamment les touristes européens, avec la cape de réserve naturelle. Ce joyau naturel est célèbre pour avoir fourni des scènes réalistes à plusieurs films à succès. Avec une superficie de 126.000 hectares, le parc national de Korup est situé dans la région du sud-ouest. C’est une forêt tropicale qui a résisté à l’ère glaciale, devenant ainsi un musée à ciel ouvert datant de plusieurs millénaires.

En Afrique, le parc national de Korup peut se targuer de figurer sur la liste des forêts abritant une diversité faunique et florale. Niveau végétation, il n’a rien à envier à ses semblables et peut compter sur sa couverture feuillue. De nombreuses essences d’arbre tentent de chatouiller le ciel avec leurs cimes, un lieu de rêve pour les botanistes. Framire, okoumé ou encore hévéa, sont de loin les arbres les plus populaires du parc.

De plus, environ 165 espèces animales, reparties en 33 familles, peuplent le parc de Korup. Cet endroit est donc parfait pour faire des découvertes époustouflantes. Dans les 3 rivières qui traversent le parc, les crocodiles s’érigent en patron et sont au sommet de la chaîne alimentaire locale. Ils sont à l’affût des primates qui, de branche en branche, défient les oiseaux dans les arbres. Soit dit en passant, l’accès au parc se fait après la traversée du pont de pied, suspendu au-dessus de la rivière Mana.

Les Chutes d’Ekom

En plus des cascades du fleuve Lobé, le Cameroun est fier d’avoir les chutes d’Ekom. Elles se situent au sud de Bafoussam et affichent deux cascades. L’une d’entre elles reste inactive pendant les saisons sèches tandis que l’autre coule en continu. Les chutes d’Ekom se trouvent sur la rivière Nkam et tombent d’une hauteur de 82 mètres. Métché et Ekom-Nkam sont les noms des deux cascades les plus célèbres de la région, voire du pays. Les amoureux des paysages authentiques pourront obtenir des clichés uniques de ce lieu touristique. Il est facile d’accéder aux chutes, car des pistes ont été créées dans la zone. Toutefois, il est obligatoire d’être accompagné par un guide, puisque la végétation environnante cache des animaux dangereux. Il y a donc un important risque de vous y aventurer tout seul.

Les chutes d’Ekom sont situées en plein cœur d’une forêt tropicale composée de nombreuses espèces d’arbres. Les plus connues et les plus utilisées d’entre elles sont le tetrapleura tetraptera et l’holarrhène du Sénégal. Le premier est utilisé par les peuples locaux, notamment par les Bamilékés, pour la préparation de certains plats. Le second est un arbuste aux vertus thérapeutiques, très consommé au Cameroun et en Afrique occidentale. La meilleure activité à faire dans la zone des chutes d’Ekom est la randonnée pédestre. Pour cela, il vous faut avoir un matériel de bonne qualité, car la zone est difficile à arpenter. Ceci pour éviter tout risque de chute et de glissade.

Le Parc national de Campo Ma’an

Ce parc est situé près de l’océan Atlantique, à environ 150 km de Kribi. Anciennement réserve naturelle, il est officiellement devenu un parc en 1980. Autrefois, les Pygmées occupaient l’espace, avant d’être relocalisés un peu plus loin. Avec une superficie de 264.000 hectares, le parc national de Campa Ma’an est classé réserve biosphère de l’UNESCO. Les roches et les mangroves de Dipikar sont de parfait spot touristique pour être en contact avec la nature. Les balades en pirogue autour de l’île de Dipikar sont les principales activités, en plus des randonnées pédestres pleines de découvertes.

La flore de ce parc est assez diversifiée avec un peu plus de 1 500 espèces végétales. 29 d’entre elles ne se trouvent nulle part ailleurs, une fierté pour le parc.

Concernant la faune, le parc national de Campo Ma’an regorge de plusieurs espèces animales. Cet endroit est célèbre pour ses gorilles aux dos argentés, une espèce protégée dans le pays. Les grands crocodiles du Nil et les crocodiles aux museaux fins sont aussi présents dans ce petit coin de paradis. Aussi faut-il souligner que le parc est l’un des rares endroits d’Afrique où vivent les grenouilles Goliath. Ces amphibiens peuvent peser jusqu’à 3 kg pour une envergure de 30 cm.

Voyage au Cameroun

Ngaoundéré et le parc national de la Bénoué

Cap sur l’extrême nord de la République du Cameroun, dans la ville de Ngaoundéré. Dans ce coin souvent poussiéreux, le pays à un aspect authentique, qui fait penser à une ville rarement visitée. Ngaoundéré a de quoi charmer ses visiteurs. Ici, vous verrez le palais royal de Lamido, situé en plein cœur de la ville. L’architecture de ce palais est à couper le souffle, alors il vous faudra sortir votre caméra pour espérer emporter un souvenir de ce chef-d’œuvre.

Et dans cette partie du pays des crevettes, la nature semble être vierge puisqu’elle est peu visitée par les autochtones et les touristes. Vous pouvez donc payer un guide pour vous accompagner dans cette immense végétation ponctuée de rivières et de cascades. La ville de Ngaoundéré est réputée pour ses lacs aux hippopotames. C’est d’ailleurs l’une des rares villes où ces gros mammifères herbivores sont en grand nombre.

À une soixantaine de kilomètres de la ville, le parc national de Bénoué est prêt à ouvrir ses portes à n’importe quel visiteur. Des safaris sont organisés dans ce parc et vous pouvez consulter le site internet de l’office du tourisme du pays pour de plus amples informations. Ce parc abrite plusieurs espèces animales, notamment le majestueux colobe noir et blanc. Ce primate est le préféré des documentalistes et des photographes animaliers. En fait, le colobe est très rare, car il vit aux cimes des grands arbres. Il a un pelage magnifique et une queue blanche touffue faite de très longs poils lisses. Avec un peu de chance, vous pouvez apercevoir un individu sur un vieux fromager.

Foumban, la cité des Arts

Outre les rivières, les cascades, la flore et la faune, le Cameroun a autre chose à offrir : l’art ! La ville de Foumban située à l’ouest du pays est le berceau de l’art camerounais. Dans cette ville de couleur rouille, les œuvres d’art métalliques se trouvent à chaque coin de rue. Les artisans ou plutôt les artistes sont le pilier de la capitale du royaume des Bamouns, l’un des plus grands groupes ethniques du pays. De la sculpture à la musique, en passant par l’architecture, l’art coule dans les ruelles de la ville. Dans cette zone, la population est à 95 % musulmane. Vous y verrez donc des mosquées avec une architecture différente. Les amoureux d’art pourront sortir leurs appareils photo pour immortaliser leur passage à Foumban durant leurs vacances.

Le palais royal de la ville en est sa principale attraction. Il y a un peu plus de 3 000 pièces, composées de sculpture en bois et en métal, de peintures faites à la main, de masques, de tambours et d’armes ancestrales. Le musée du palais vous laissera certainement sans voix. Son architecture en dit long sur le peuple Bamoun. Le musée se présente au rez-de-chaussée comme un serpent à deux têtes, dont les gueules servent d’entrées. Le seul étage du musée est en effet une grosse araignée posée au-dessus du serpent. À première vue, le musée est effrayant, mais l’effroi laisse rapidement place à une contemplation, tant le spectacle est unique. Aussi, la ville regorge de brodeurs, de vanniers et de tisseurs chez qui vous pouvez acheter des pièces rares.

Notons, pour finir, que le Cameroun est une excellente destination touristique pour les voyageurs. Ce pays regorge de cascades de plus de 80 mètres, d’animaux, de végétaux et de montagnes. De ses magnifiques plages à son architecture unique, en passant par son patrimoine artistique, le Cameroun a beaucoup à vous offrir. Faites votre circuit en tenant compte des informations susmentionnées et partez pour une belle aventure. Prenez également soin de suivre les consignes concernant la santé, notamment les mesures contre la Covid-19 et les autres maladies comme le virus Zika.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.