Voyage en Birmanie

Voyage en Birmanie : itinéraire, budget et bilan de 2 semaines

Blog
Publié le : 19 juillet 2022

Birmanie ou Myanmar, vous pouvez utiliser le nom qui vous convient, cela n’enlève rien au charme de ce pays situé au sud-est de l’Asie, à côté de la Thaïlande. Notre premier voyage en Birmanie remonte à 3 ans. Un voyage bref de 5 jours, après notre séjour à Bangkok. La Birmanie nous a laissé sur notre faim, raison pour laquelle nous avons récemment décidé d’achever notre aventure. Nous avons donc sauté dans un avion depuis Barcelone, après avoir dégagé assez de temps pour le consacrer à l’aventure birmane.

15 jours de découverte et de plaisir que l’on redemande ! Vous découvrirez cette expérience de façon détaillée à travers ces lignes qui retracent notre circuit et donnent des conseils sur mesure pour un voyage agréable. Il y a fort à parier que vous réserviez votre billet pour cette destination avant même de terminer votre lecture. Mais avant de suivre notre guide, pourquoi la Birmanie est une destination idéale pour tous les voyageurs ?

Pourquoi visiter la Birmanie ?

Mingala bar ! C’est avec ces deux mots qu’on dit bonjour en Birmanie. De son écriture atypique composée de cercle et de demi-cercle à ses pagodes dorées, en passant par ses rues pittoresques, Myanmar est un régal ! Ce pays regorge de paysages diversifiés ponctués de lacs, de plaines et de montagnes. Les randonnées seront quasiment insatiables, tant vous aurez envie d’aller toujours plus loin. Le caractère authentique des villes du pays est parfaitement conservé. Les magnifiques plages des côtes sont parfaites pour des séjours balnéaires inoubliables.

Sur ce point, la Birmanie n’a rien à envier à Bali. Ici, les us et coutumes sont respectés autant que la tradition. La population est également très accueillante et très affable. Vous serez reçu avec beaucoup de chaleur à chaque fois que vous toquerez à la porte d’un Birman qu’importe la saison. Les bains de sourires sont à chaque coin de rue, pour embellir votre aventure. Il y a mille et une raisons d’effectuer un voyage en Birmanie et notre itinéraire vous en donnera plus envie.

Notez cependant qu’un visa est requis à tous les voyageurs au départ de Paris ou de la France pour visiter ce pays, vous devrez vous rendre sur le site de l’ambassade pour faire votre demande et mieux planifier votre voyage. Le visa est valable 90 jours et vous permet de séjourner 28 jours sur le territoire. Vous devrez également veiller à vous protéger face à la pandémie de la COVID pour préserver votre santé.

Notre itinéraire en Birmanie

Yangon : jour 1, 2

Pagode Shwedagon

Notre deuxième aventure durant ce voyage en Birmanie a débuté lorsque nous avons atterri à l’aéroport de Rangoon. Pour rappel, l’on est passé de Rangoon à Yangon, pour le respect de la prononciation birmane. Toutefois, les deux appellations sont utilisées pour désigner Yangon. Nous avons rapidement arpenté les rues pour trouver un hôtel près de la pagode Shwedagon. C’est le temple bouddhique le plus visité de la ville et le premier lieu de prière des Birmans. Située sur le mont Singuttara, cette pagode est reconnaissable par ces imposants dômes couverts d’or.

Nous vous la conseillons vivement, pour vous fondre dans la culture et les traditions du pays. La pagode est ouverte de 4 h à 22 h et il est obligatoire de vous déchausser pour y entrer. Il est recommandé de la visiter en début de journée, pour éviter de marcher sur le sol chaud. La pagode est divisée en 8 parties et chacune d’elle représente un jour de la semaine (mercredi est scindé en deux parties). Alors chaque pratiquant se dirige dans le temple qui porte le nom de son jour de naissance. Nous avons opté pour la visite du temple de Garuda.

Après une journée de découvertes culturelles et spirituelles à la pagode, nous avons regagné l’hôtel Merchant Art pour observer le coucher du soleil. Puis le lendemain, nous nous sommes rendus à la rue 37 de Yangon, la rue des livres. Elle est à 7 minutes de route de la pagode. Ce qui signifie que vous pouvez facilement y aller à pied après votre visite dans cet ensemble de temples bouddhiques. Cette bibliothèque à ciel ouvert où s’amoncellent des livres en anglais et en birman est un incontournable de tout voyage.

En effet, l’avènement des réseaux sociaux dans le pays est très récent. La population est ancrée dans les livres, et ce, depuis des lustres. Vous constaterez comme nous que le soleil de Yangon donne soudainement envie de se prélasser au bord d’une plage du pays. Cap sur Chaungtha !

Chaungtha : jour 3, 4

Cette agglomération balnéaire située à 5 heures de route de Yangon n’a pas le même charme que Bali certes, mais elle est parfaite pour passer du bon temps durant votre voyage. Nous ne nous y étions pas rendus lors de notre première visite en Birmanie. Nous avons donc décidé, cette fois-ci, de la découvrir et nous n’en sommes pas déçus.

À part quelques détritus à certains endroits de la plage, Chaungtha a un charme particulier. Elle abrite un marché et un petit village. Ledit marché est réputé pour ses nombreux stands de poissons séchés, une spécialité locale. Le poisson séché est un ingrédient clé de la gastronomie birmane. Notre choix s’est porté sur les plats de mohinga au poisson. Un pur délice ! Le marché de Chaungtha rappelle certaines rues de Marseille. On y retrouve des tee-shirts fluo et d’autres fringues accrochés sur des cintres et aussi des livres.

La plage est ponctuée de bungalows multicolores prêts à accueillir les visiteurs, dont certains offrent un espace privatif. Après avoir pris le pouls de la plage sur laquelle nous avons accosté, nous avons voulu en découvrir plus. Chose dite, chose faite. Sur des scooters, nous avons eu le plaisir de découvrir une grande partie de la plage de la cité balnéaire. En fait, des scooters sont mis en location par les villageois pour permettre aux visiteurs de mieux découvrir Chaungtha.

Notre troisième jour en Birmanie s’est achevé après avoir admiré, au crépuscule, le reflet du soleil dans l’eau. Le jour suivant, la première activité à laquelle nous avons assisté était une balade en bateau sur les petites îles vierges qui se trouvent aux alentours de Chaungtha. Ensuite, une partie de pêche avec les pêcheurs du coin. L’après-midi, nous avons opté pour un bon repos, pour mieux préparer notre départ pour le royaume de Pagan et la suite du voyage.

Royaume de Pagan : jour 5, 6

Pagan

Après un retour à Yangon et une nuit dans un bus de nuit, nous avons posé nos valises dans le royaume de Pagan. À l’instar de Yangon, ce territoire peut également s’appeler Bagan. Ce royaume s’étend sur environ 50 km² et constitue une ville historique pour les bouddhistes du pays. Cette cité était en 826 la fusion de 19 villages birmans et mongols. Des années plus tard, les Mongols l’ont détruit, avant de l’abandonner pour ces nombreux tremblements de terre dévastateurs.

Le royaume de Pagan a traversé des guerres et des catastrophes naturelles. C’est d’ailleurs ce qui fait de lui un site archéologique à visiter absolument pendant votre voyage. Nous avons eu la chance de voir de près les stupas du royaume qui datent de plus de mille ans et qui sont de véritables œuvres d’art. Le royaume est parsemé de pagodes, de monastères et de bâtiments ancestraux. Bagan compte plus de 2.800 monuments historiques. Nous n’avons pas eu la chance de voir tous ces édifices certes, mais les quelques-uns que nous avons visités nous ont laissé sans voix.

C’est sur des selles que nous avons parcouru une partie du royaume de Pagan. Ici, que vous soyez croyant ou non, vous êtes invités à vous fondre dans la spiritualité locale. Les moines et les guides religieux des anciens temples de Bagan sont d’une hospitalité hors pair. Nous avons passé une nuit dans un ancien temple du coin avant de mettre le cap sur l’Irrawaddy, pour une dose de fraîcheur lors du sixième jour, une escale importante pour tous les voyages dans la région.

Long de 2.170 m, le fleuve Irrawaddy est le principal cours d’eau de la Birmanie. Une croisière fluviale sur cette vaste étendue d’eau rappelle Londres, sur les eaux de Little Venise. Depuis le bateau, il est possible d’apercevoir les pagodes dorées et les stupas de pierre. Nous avons profité du bateau pour faire une escale à Myaung, avant de nous rendre à Mandalay, en 2 h de route, en voiture.

Mandalay : jour 7, 8

Située dans la région de Mandalay, cette ville éponyme est aussi pleine d’hospitalité. La chaleur des riverains fait tout son charme. Nous avons même eu l’impression de rencontrer de vieux amis, car nous avons bénéficié encore une fois d’un accueil chaleureux. Dans les rues, les minicars, les bicyclettes et les charrettes se partagent le bitume et les pistes en terre battue. Mandalay est assez colorée, parce que les vendeurs ambulants et certains troupeaux d’animaux marquent aussi leur présence à cet endroit. Les rues sont pleines à Mandalay, contrairement à celle du royaume de Pagan. Nous avons passé une quinzaine de minutes à observer les faits et gestes des passants dans les rues de Mandalay, avant de nous rendre dans le restaurant le plus proche. Les nouilles shan, spécialité locale, ont fait notre bonheur.

Après cette étape de notre voyage, nous nous sommes rendu au quartier des batteurs d’or. Les pagodes et les monuments dorés du pays doivent leurs notoriétés à ce quartier. En effet, les feuilles d’or qui les recouvrent sont battues dans ce quartier, un square en or. Il y a encore plus fascinant, le processus de fabrication d’une feuille d’or. Celui-ci est un mélange de force, de délicatesse et d’habileté. Un vrai travail d’orfèvre au sens propre du terme.

Avoir la chance de se faire dessiner son troisième œil avec une feuille d’or sur le front, entre les deux yeux, est un privilège qu’on ne refuse pas. Selon les croyances bouddhiques, cette zone abrite le chakra Ajna, celui du troisième œil, qui a pour principal rôle de voir dans le monde invisible. Nous avons été bluffés par l’importance qu’ils accordent à cette partie du corps. C’est en quelque sorte ce qui nous a motivé à visiter la pagode Kuthodaw, le palais royal et le monastère Kyaug Shwe de Mandalay.

Kalaw : jour 9, 10, 11

Kalaw est située dans l’État de Shan, un État réputé pour ses nouilles délicieuses. Notre aventure en Birmanie s’est poursuivie dans cette ville religieuse. L’on pourrait la nommer ainsi, car c’est de loin la seule du pays où plusieurs religions sont représentées. On y trouve des chrétiens, des bouddhistes et des hindouistes. Sans perdre de temps, nous nous sommes tout de suite lancé à la quête des monuments religieux. Il y en a tellement ! Nous avons visité The Christ king Church, une église qui a été construite par les Britanniques lors de leur passage au Myanmar.

Les pagodes et les édifices religieux bouddhiques sont en nombre important dans cette ville. La pagode de Hnee Paya située dans une grotte, au sud-est du marché principal est magnifique. Le bouddha installé dans cette grotte est fait en bambou et recouvert d’or. Les guides religieux du temple estiment que ce Bouddha est vieux de 500 ans. Ce qui épate le plus, c’est l’état de conservation de cette représentation de Bouddha. En outre, le stupa d’Aung Chang Tha couvert de mosaïques est un lieu à visiter lors de votre passage. Ayant vu l’intérieur, c’est peu que de dire qu’il est très beau. Ce stupa est recouvert d’argent et de verre. Un mix qui lui donne un charme particulier.

Outre les monuments religieux, nous nous sommes rendus au Green Hill Valley, pendant le dixième jour sur les terres birmanes. En termes plus clairs, c’est une zone de conservation d’éléphants. Inutile de vous rappeler qu’en Asie l’éléphant est considéré comme un animal sacré, voire un dieu. Et même s’ils sont moins imposants que leurs cousins d’Afrique, les éléphants de Kalaw sont agréables à contempler, et ça reste une des attractions phares de tous les voyages. C’était la seule attraction de la journée. Le lendemain, nous nous sommes fondu dans la masse, au marché central pour acheter quelques sculptures et quelques souvenirs. Puis nous avons fait du trekking pour continuer l’aventure sur le lac Inle.

Lac Inle : jour 12, 13, 14

lac Inle

Notre passage au lac Inle est sans doute le meilleur souvenir de cette deuxième aventure au Myanmar. Nous y avons passé 3 jours excellents durant ce voyage. Le lac Inle est un petit bout de paradis. En plus de sa biodiversité unique, il est réputé pour son caractère cosmopolite. Plusieurs peuples de Birmanie et d’ailleurs vivent autour du lac, hormis les Inthas. Ce peuple vit plutôt sur le lac Inle, dans des maisons de pailles et de bambous, sur pilotis. Nous avons adoré l’ambiance rurale qui se dégage de leur zone. De plus, les Pa-O, les Shan, les Danaw, les Danus, les Birmans, les Bamars et les Tanguyos vivent autour de ce lac qui s’étend sur 117 km. Un vrai brassage !

La pêche est la principale activité de ce cours d’eau et elle nourrit environ 100.000 personnes dans la localité. La pêche au lac Inle est spéciale. Pour avoir eu la chance d’accompagner un pêcheur sur une pirogue sans moteur, nous pouvons vous assurer que le spectacle est à son paroxysme. En fait, les Inthas pêchent avec de petites pirogues sans moteur qu’ils dirigent de façon exceptionnelle. Ils se tiennent à l’arrière de la pirogue et rament avec une jambe. Oui, avec une jambe, vous avez bien lu ! Cette technique leur permet d’avoir les mains libres pour lancer leur filet. Impressionnant !

Après ce beau spectacle, nous avons sauté le lendemain dans une autre pirogue, cette fois une pirogue à moteur, pour admirer le reste du lac. Les ye-chan ou jardins de légumes flottants, encore une spécialité Inthas, ornent le lac. Nous avons marqué quelques arrêts pour visiter les pagodes et les monastères qui sont situés de part et d’autre du lac. Nous avons passé notre dernière nuit en Birmanie dans une maison sur pilotis Intha en toute sécurité. Notons qu’il vous faudra plusieurs voyages pour explorer la profondeur et la splendeur de cet endroit atypique.

Retour à Kalaw pour le départ : jour 15

Notre dernier jour au Myanmar a été un peu dur, vu que l’équipe se sentait bien dans cet univers. Nous sommes retournés à Kalaw, à l’aéroport Heho, pour le vol retour.

Budget

Le budget idéal pour un voyage de 15 jours en Birmanie dépend de plusieurs paramètres. Vous pouvez passer par une agence de voyages pour simplifier les différentes demandes et les étapes de votre voyage. Plusieurs vols sont disponibles chaque mois pour vous permettre de visiter cette région. Nous vous partageons le budget pour une personne.

Hébergement

Auberges de jeunesse, chez l’habitant, hôtels… vous avez la possibilité de dormir un peu partout durant votre voyage si votre circuit est long. Le budget pour une personne tourne autour de 166.50 € pour l’hébergement. Vous pourrez ainsi avoir un espace privatif pour vote usage. Notre coup de cœur à ce niveau reste l’hôtel Merchant Art de Yangon. 

Restauration

Concernant la restauration, l’évaluation tourne autour de 9 € par jour, soit un total précis de 134,5 € durant le séjour. À noter que la plupart des guides religieux proposent de la nourriture aux visiteurs lors de leurs passages aux monastères et aux stupas. Avec cette option, vous pouvez faire de petites économies. Néanmoins, vous devez tenir compte de vos éventuelles allergies, afin de préserver votre santé. 

Déplacements

Quant au prix des déplacements pour les voyageurs, il varie en fonction des activités que vous décidez de faire durant votre voyage et des services qui les accompagnent. Notre budget déplacements ont coûté 160 €, soit 10,6 € par jour par personne. Les bus disponibles les nuits constituent des moyens de déplacement très avantageux et avec un prix relativement abordable.

Le bilan

Nous n’avons pas tout vu en Birmanie, car 2 semaines (14 nuits) de voyage sont insuffisantes pour mieux visiter le pays. Cependant, nous nous réjouissons d’avoir tenté cette seconde aventure. Les pagodes et les monuments historiques du pays sont marqués à l’encre indélébile dans nos mémoires, voire dans nos cœurs. Les habitants sont hyper chaleureux. Attention, en tant que voyageur, à ne pas parler de politique avec eux. À part les détritus entassés à certains coins de rues et sur la plage de Chaungtha, la Birmanie est magnifique. Vous devez donc penser à prendre un vol vers cette destination lors de vos prochains voyages. Nous n’avons qu’un seul mot en bouche, merci la Birmanie. Chay-tzoo-beh Myanmar !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.