tajmahall

Où se trouvent les 7 merveilles du monde moderne ?

Destinations
Publié le : 21 août 2020

Monuments historiques, sites touristiques, trésors architecturaux, les 7 merveilles du monde sont des œuvres humaines considérées comme les plus extraordinaires et impressionnantes jamais réalisées. Quelles sont ces merveilles ? Où sont-elles ? et comment sont-elles sélectionnées ? Nous vous livrons tous les secrets que renferment les 7 merveilles du monde.

Qu’est-ce que les 7 merveilles du monde moderne ?

Des quatre coins du monde, des sites ont été construits des mains d’hommes, certains ont été érigés en hommage à une divinité, d’autres pour marquer la suprématie d’un dirigeant, pour se protéger militairement, ou encore en mémoire d’une belle histoire d’amour. Ces édifices ont traversé les temps et les civilisations en conservant presque toute leur authenticité. De par leurs exploits architecturaux, leurs histoires et leurs beautés, ils ont et continu de marquer les esprits. Parmi ces chefs d’œuvres, 7 ont été désignées comme étant les merveilles du monde.

Comment sont sélectionnées les 7 merveilles du monde moderne ?

Contrairement à ce que l’on croit, le vote des 7 merveilles du monde n’a pas été initié par l’UNESCO, la sélection a été organisée par la New Seven Wonders Foundation, une organisation privée en collaboration avec Bernard Weber, un homme d’affaires suisse. Ce dernier voulait établir une nouvelle liste des 7 merveilles du monde en remplacement de celle existante qui comprenait les œuvres antiques ci-dessous :

  • La Pyramide de Khéops
  • Les Jardins suspendus de Babylone
  • La Statue de Zeus
  • Le Mausolée d’Halicarnasse
  • Le Temple d’Artémis
  • Le Colosse de Rhodes
  • Le Phare d’Alexandrie

Cette nouvelle liste a été établie en 2007 par un jury composé d’architectes renommés partant d’une sélection de 21 sites et monuments datant de l’époque de l’antiquité à nos jours. Les critères étaient les suivantes :

  • La portée historique du lieu
  • Le caractère artistique et sacré
  • L’esthétique et l’exploit architectural

La sélection des 7 a été faite le 7 juillet 2007 à la suite d’un vote ouvert au public via le site internet new7wonders.com.

7 merveilles du monde, de quoi s’agit-il ?

Les votes pour sélectionner les 7 merveilles du monde moderne ont été lancés en 2006, c’est finalement en juillet 2007 que la liste a été établie par un jury composé d’architectes de renom. A l’issu du vote, les 7 merveilles du monde moderne ont été listées :

  1. La Grande Muraille de Chine
  2. Pétra en Jordanie
  3. La Statue du Christ rédempteur à Rio de Janeiro
  4. Le Machu Picchu au Pérou
  5. Le site archéologique de Chichén Itzá au Mexique
  6. Le Colisée de Rome
  7. Le Taj Mahal en Inde

Ces sites, en plus d’être impressionnants, renferment une histoire, reflètent une civilisation et montrent la suprématie de certains peuples dans l’antiquité. 

La Grande Muraille de Chine

Longue de 6 700 kilomètres, haut de 7 mètres environ pour une largeur de 4 à 5 mètres, la construction de la muraille de Chine a mobilisé des milliers de personnes composées d’artisans, de prisonniers et de soldats. Les travaux ont duré près de 2 millénaires, ils ont démarré vers 220 av. J.-C. sous la dynastie Quin jusqu’à la fin du XVIIe siècle. La muraille de Chine a connu plusieurs rénovations suite à des destructions occasionnées par des batailles et les aléas naturels. Aujourd’hui, ce monument étroitement lié à l’histoire de la Chine fait l’objet de travaux de manière fréquente pour la maintenir en état.Située dans le nord de la Chine, elle part de la côte au nord de Pékin jusqu’au désert de Gobi.

7 merveilles du monde

Cette muraille est une construction militaire, mise en place pour protéger la partie nord de la Chine de l’invasion étrangère. Elle est composée de tours destinées à la surveillance, de frontières naturelles (rivières, montagnes), des fortifications ponctuées, des tranchées et d’abris. La muraille de Chine reste le plus grand ensemble architectural jamais bâti au monde. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et attire chaque année, un peu plus de 10 millions de visiteurs des quatre coins du monde. Quelques petites histoires se cachent derrière cette muraille, la légende raconte même que le tracé a été fait par un dragon. Une autre fait état de plus de 10 millions d’ouvriers décédés pendant la construction. Ces morts seraient enterrées aux alentours de la muraille.

Pétra, en Jordanie

Située au sud d’Amman, la capitale de la Jordanie, précisément à mi-chemin entre le golfe d’Aqaba et la mer Morte, la Pétra se trouve à près de 1 300 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Cette cité perdue a été taillée dans le grès et s’étend sur une superficie de 264 000 mètres carrés. Pétra, capitale des Nabatéens, un peuple arabe de l’Antiquité vivant au sud de la Jordanie. Cette ville était à cette époque, un carrefour commercial entre l’Egypte et le moyen orient. Cette impressionnante bâtisse est vieille de plus de 2000 ans, elle renferme différents sites tels que :

7 merveilles du monde petra jordanie
  • Le  » Siq « , un canyon étroit et sinueux qui constitue la porte d’entrée de cette cité antique. Tout le long de ce chemin, vous verrez l’ingénieux système hydraulique mis en place par ce peuple
  • Le Trésor aussi appelé Khazneh qui est le monument le plus connu et le symbole de Pétra. Il abrite le tombeau de l’un des rois nabatéens. La longueur de la Khazneh est estimée à 40 mètres pour 25 mètres de largeur
  • Il y aussi le site des Tombes Royales, le monastère, le théâtre et les deux musées. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985, cette cité millénaire est l’un des plus riches et vastes sites archéologiques au monde construits dans un environnement pareil. La visite de Pétra nécessite plusieurs jours, en une journée, vous découvrirez une petite facette de cette cité.

La Statue du Christ rédempteur à Rio de Janeiro

Cette statue du Christ est devenue l’un des emblèmes de la ville Rio de Janeiro et du Brésil tout entier, elle fait 38 mètres de haut, pèse 1 145 tonnes et est située sur le mont du Corcovado en plein cœur du parc national de la forêt de Tijuca. Une première proposait un Christ rédempteur ayant un globe terrestre dans une main et une croix dans l’autre, cette proposition n’a pas été adoptée. C’est finalement celle avec les bras ouverts qui a été retenue. Le Christ rédempteur est placé à 710 mètres d’altitude sur une aire de 100 m2 et domine la capitale brésilienne. Pensée pour la première fois en 1850 par un prêtre catholique, c’est finalement en 1920 que le projet a été adopté. En effet, sa construction a été motivée par la commémoration du centenaire de l’indépendance du Brésil et l’Eglise en a profité pour soutenir l’idée du Christ rédempteur.

corcovado

Elle voulait dans un premier temps montrer sa domination dans ce pays et ensuite, évangéliser la population. Les travaux ont démarré deux années plus tard. Inauguré en 1931, ce monument est très visité, un peu plus de 750 000 personnes s’y rendent chaque année pour contempler l’une des 7 merveilles du monde classée monument historique depuis 1973. Cette statue répond sous plusieurs appellations, officiellement nommée « Christ rédempteur », elle est aussi identifiée en tant « Christ de Rio » ou « statue de Rio », ce qui démontre la domination de cette statue dans la capitale brésilienne qui en compte un bon nombre. La construction de cette statue colossale a mobilisé 3 300 000 dollars. Le Christ de Rio a inspiré beaucoup de chansons et de poèmes.

Le Machu Picchu au Pérou

Découvert en 1911, le Machu Picchu est une ancienne forteresse inca perchée à 2 430 mètres d’altitude, créée probablement au XVe siècle. Il est devenu au fil des ans, le symbole inca le plus célèbre au monde. Cette cité perdue inca se trouve entre les Andes péruviennes et le bassin de l’Amazonie, elle constitue la première attraction touristique du Pérou attirant près de 750 000 visiteurs par an. Ce sanctuaire est construit avec des pierres soigneusement posées les unes sur les autres. Classé parmi les sites les plus remarquables de tous les temps, le Machu Picchu est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983. Ce site bâti sur une superficie de 325 km2 est composé :

machiu picchu
  • D’une zone urbaine accueillant un peu plus de 200 constructions essentiellement réservées à la noblesse, d’un temple du soleil, et d’un mausolée de l’Inca
  • D’une zone rurale abritant la classe moyenne, des canaux d’irrigation, des terrasses, etc.

Le site archéologique de Chichén Itzá au Mexique

Située entre Valladolid et Mérida dans la péninsule du Yucatán, au Mexique, cette ancienne ville maya a été un lieu de culte important, un centre politique et économique au Xe siècle. Cette bâtisse constitue l’un des sites antiques les plus impressionnants qui ont conservé toute leur authenticité. C’est d’ailleurs une raison qui a fait d’elle l’une des 7 merveilles du monde moderne. Elle est également classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis les années 80. Chichén Itzá s’étend sur 300 hectares et renferme divers sites, entre autres :

  • Le célèbre temple de Kukulkan en forme de pyramide aussi appelé El Castillo. C’est un lieu de culte dédié au dieu serpent à plumes, kukulkan dont il porte le nom. Chacun des 4 cotés qui mènent au sommet de la pyramide fait 91 marches, lorsqu’on fait (91 x 4) + 1 qui représente la plate-forme supérieure, l’on totalise 365 qui représentent le nombre de jours d’une année. Il y a aussi 52 panneaux sur les côtés de la pyramide. Au pied de l’escalier donnant vers le nord, l’on y trouve une tête géante de serpent à plumes, la structure a été faite de sorte que, 2 fois par an, précisément aux équinoxes de printemps et d’automne, une ombre de serpent glissant vers le sol depuis le haut apparaisse au coucher du soleil
  • Le terrain de jeu de balle qui enregistrait des tournois rituels, l’équipe perdante était offerte en sacrifice aux dieux mayas
  • Le Tzompantli, le mur des crânes sur lequel sont sculptées les têtes des personnes sacrifiées aux divinités mayas
  • Le Temple des Jaguars et des Aigles, un lieu de cérémonies religieuses et de sacrifices
  • L’Observatoire ou El Caracol (l’escargot), un centre réservé aux astronomes mayas
  • Toute cette architecture reflète la connaissance parfaite de l’astronomie par ce peuple.
    Ce lieu énigmatique a été restauré à plusieurs reprises avec les mêmes matériaux utilisés par les mayas.

Le Colisée de Rome, l’amphithéâtre Flavien

Cet immense monument a été construit par les empereurs de la dynastie Flavienne dans le but d’offrir à leurs sujets des moments de divertissements. Situé en plein cœur de Rome en Italie, il représente le plus grand chef-d’œuvre de l’antiquité romaine. Le Colisée est aujourd’hui le symbole de la Rome Antique, son architecture imposante rappelle la puissance des romains à l’époque antique. Sa construction a débuté entre 70 et 72. et s’est achevée en 80. Il a connu des modifications sous le règne de Domitien (81-96). Sa capacité d’accueil est estimée à 80 000 places assises. Durant 500 ans, cet auditorium a servi de lieu de spectacles très sanglants, avant de devenir un lieu d’habitation. Bien que le Colisée, symbole actuel de la Rome Antique ait perdu un peu de sa splendeur, il reste quand même un bâtiment imposant du haut de ses 48 mètres. Cet amphithéâtre accueillait les spectacles suivants :

colosseo
  • Des combats de gladiateurs
  • Des chasses d’animaux sauvages
  • Des exécutions de condamnés à mort
  • Des reconstitutions de batailles navales
  • Des reconstitutions d’espaces champêtres ou forestiers

L’on raconte que les festivités marquantes l’inauguration du Colisée se sont déroulées sur une centaine de jours marquées par des spectacles assez sanglants.

Le Taj Mahal en Inde

Le Taj Mahal est pour l’Inde ce que représentent la tour Eiffel et la statue de la liberté, respectivement pour la France et les Etats-Unis. Situé dans l’État d’Uttar Pradesh à Agra, dans le nord de l’Inde, le Taj Mahal est un mausolée qui cache une belle histoire d’amour. En fait, sa construction a été faite par l’empereur moghol Shah Jahan après le décès de sa 3e épouse des suites d’un accouchement en 1631. L’histoire raconte que l’empereur lui vouait un amour fou. Ravagé par le chagrin, ce mausolée serait pour lui la matérialisation de cet amour pour sa bien-aimée. Il fut inhumé dans ce bâtiment à côté de son épouse.

taj mahal

Les travaux ont duré 22 ans et causé presque la ruine du trésor des moghols. Au vu du résultat, l’on peut dire que cela en valait la peine. Aujourd’hui, ce monument fait de marbre blanc est une croisée de cultures iraniennes, islamiques, indiennes et perses. Le Taj Mahal n’a pas subi les aléas du temps, il conserve toute sa beauté et son authenticité. Lorsqu’on parle du Taj Mahal, il ne s’agit pas que du mausolée, l’on y trouve plusieurs bâtiments annexes, des fontaines, des jardins repartis sur près de 600 mètres. Ce monument accueille 4 millions de visiteurs par an.

Défiler vers le haut