Ascension du Mont Blanc

Ascension du Mont Blanc : Le guide

Blog
Publié le : 21 juillet 2020

Dans le massif du même nom, le Mont Blanc est le plus haut sommet de France et en Europe occidentale. Il culmine en effet à plus de 4808 mètres d’altitude, depuis sa première ascension en 1786 par Jacques Balmat et Michel Paccard, bien des alpinistes ont tenté de le franchir. Aujourd’hui son ascension est envisageable pour le commun des mortels. A condition d’être bien préparé, aussi bien sur le plan logistique que physique. C’est dans cette optique qu’on va vous présenter les différentes informations que vous devez connaître pour réussir l’ascension du Mont Blanc.

Organisation

Pour organiser votre ascension deux choix s’offrent à vous, le premier est de faire l’organisation en autonomie. Cette méthode peut permettre des économies si vous avez de grandes connaissances du milieu. La deuxième méthode consiste à faire appel à une agence en ligne de séjours comme Kazaden pour gravir le mont blanc.

Cette méthode qu’on recommande vous permettra d’organiser votre ascension en sérénité. Ces entreprises proposent des ascensions avec un guide personnel ou non, de 3 à 7 jours et avec des tarifs compris entre 750 et 2300 €.

Vous bénéficierez ainsi d’une forte expérience et expertise, vous permettant de maximiser vos chances de réussir l’ascension. De plus vous pourrez profiter d’une expérience atypique, respectueuse de l’environnement et dans le pur respect des acteurs professionnels ou non du milieu de l’alpinisme.

Préparatifs

Comme tout évènement de grande ampleur, une ascension, et encore plus celle du Mont Blanc demande énormément de préparatifs afin d’être faite dans de bonnes conditions. Le premier plan sur lequel il faut se préparer est le plan physique. L’ascension du Mont Blanc en chiffres représente 2500 mètres de dénivelé et un total d’une dizaine d’heures d’ascension. En général réparties sur un minimum de 3 jours. A cela, il faudra ajouter la raréfaction de l’oxygène en altitude. Avec une bonne préparation physique, cet exercice peut être surmonté. Il est ainsi recommandé par les experts de s’entrainer à des exercices de cardio (course, nage) au moins 3 fois par semaine, pendant les 4 mois qui précèdent l’ascension.

En ce qui concerne l’équipement, il faudra vous armer d’une panoplie complète d’alpinisme. Celle-ci passe par des vêtements : Des sous-vêtements respirants à la cagoule. Elle passe également par du matériel plus technique, comme un sac d’alpinisme, des crampons, un piolet, des bâtons ou même un dispositif de détection des victimes d’avalanche comme l’ARVA.

En plus du coût de l’ascension, il ne faut pas négliger le coût de l’équipement. Un équipement complet (vêtements et équipements techniques) peut coûter des milliers d’euros. Il est ainsi recommandé d’acheter petit à petit les différents objets nécessaires à votre ascension.

Pour vous rendre au Mont Blanc, il faudra avant tout vous rendre à la ville de Chamonix, située à proximité. Celle-ci est accessible de différentes manières :

  • Par avion via l’aéroport international de Genève à 88 km de là.
  • Par train via la Gare SNCF « Le Mont Blanc Express »
  • Par la route via l’autoroute A40 depuis la France, l’autoroute jusqu’à Martigny depuis la Suisse et le tunnel du Mont-Blanc depuis l’Italie.

Itinéraire

Ascension du Mont Blanc

En termes d’itinéraires, plusieurs options s’offrent à vous, de la voie royale à la voie normale en passant par la voie des 3 Monts Blancs, tout dépendra de vos choix et de ceux de votre guide.

Peu importe l’itinéraire choisi, vous passerez très probablement par un des deux refuges emblématiques du Mont Blanc.

Le premier et le plus célèbre, est le refuge du Gouter. Le refuge du Gouter se situe non loin du Dôme du Gouter. Celui-ci porte ce nom car le soleil passe au-dessus aux alentours de 16h, depuis Chamonix. Le refuge du Gouter est une construction moderne sur 4 étages. Culminant à 3835 mètres d’altitude, c’est un des plus hauts refuges d’Europe de l’Ouest. Créé en 1859 et entièrement rénové en 2010, il est capable d’accueillir 120 alpinistes.

Le second refuge emblématique est le refuge de Tête Rousse. Siégeant à 3167 mètres d’altitude, il possède une capacité d’accueil maximale de 74 couchages. Il porte le nom du Glacier de Tête Rousse situé à proximité. La période de gardiennage s’étend du 29 Mai au 28 Septembre.

Conseils

Pour conclure notre article, on va vous fournir quelques conseils simples, pour maximiser vos chances de réussir une ascension du Mont Blanc :

  • Le premier conseil est de mettre les bouchées doubles sur votre préparation physique. En effet, la majorité des interventions de secours sur le site sont dues à une faiblesse.
  • Le second conseil est de vous préparer à être dans un environnement faible en oxygène, idéalement en altitude, afin de limiter le mal de la montagne et de favoriser l’acclimatation.
  • Il faudra être attentif à la météo et aux conseils de votre guide. Il est parfois nécessaire de reporter ou d’annuler l’ascension à cause d’un changement brutal de climat. La frustration ressentie n’étant rien à côté du fait de prendre des risques.
  • Faire un stage d’alpinisme les mois avant votre ascension, ainsi vous pourrez vous familiariser aux techniques et habitudes nécessaires pour réussir votre ascension.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut