Confinement

Le confinement, coup de massue pour l’industrie du voyage

Blog
Publié le : 6 novembre 2020

Après une longue période de travail, il est essentiel, voire primordial de s’accorder un temps de pause, de repos. Ce petit temps peut être utilisé en restant chez soi ou alors en changeant d’horizon grâce à un voyage.

Effectuer un voyage produit des impacts assez positifs sur la vie des voyageurs qui se retrouvent revigorés. En France, c’est près de 60 % de la population qui pendant les vacances s’accordent un petit voyage pour profiter du soleil et de la plage.

Mais ces habitudes ont connu un véritable bouleversement à cause de l’apparition du coronavirus qui en raison de son mode de transmission rapide a contraint les gouvernements du monde entier et précisément le gouvernement français à mettre leur population en confinement dans le but de limiter leur déplacement.

Cette initiative salutaire du gouvernement n’est sans doute pas une bonne nouvelle pour l’industrie du voyage, nous vous expliquons le pourquoi du comment. Mais avant un historique sur le confinement permettra de comprendre son impact sur l’industrie du voyage.

Le confinement, point de départ de l’arrêt des voyages

Apparue en fin d’année 2019 en Chine dans la région de Wuhan, la Covid-19 est une maladie infectieuse dont la transmission se fait aussi facilement qu’un rhume, c’est-à-dire par voie nasale et buccale à cause des sécrétions de ces parties du corps. Au vue de la facilité de propagation de la maladie, la stratégie à adopter pour freiner le virus était de limiter les contacts entre les individus.

Cette mesure cruciale pour la survie des uns et des autres s’est avérée bien plus difficile, car nombreuses sont les personnes qui n’ont pas pu respecter cette règle de distanciation sociale. Ainsi, la France est passée de 43 nouveaux cas au 29 février à plus de 7 000 nouveaux cas au soir du 30 mars.

Cette grimpée du nombre d’infectés a conduit le gouvernement français à prendre des mesures drastiques avec l’instauration d’un confinement qui a débuté le 17 mars 2020 et a pris fin le 11 mai 2020 à la joie de la population française. Mais cette joie ne sera finalement que de courte durée, car le gouvernement français va finalement décider de réconfiner l’ensemble du territoire français à partir du 31 octobre 2020 jusqu’en décembre 2020 selon l’avancée de la situation sanitaire.

Ces deux décisions n’ont pas manqué de fragiliser l’industrie du voyage qui s’en trouve impactée pour plusieurs raisons que nous vous présentons ci-après.

L’industrie du voyage, impacté par le confinement

Il est de coutume qu’en période hivernale, les voyages vers les zones plus chaudes sont en nombre croissant, mais pour l’année 2020 avec la Covid-19 et surtout le confinement, les populations françaises ne peuvent pas se déplacer et surtout les touristes ne peuvent pas se rendre en France.

Les restrictions de déplacement suite au confinement

Avec le retour du confinement, la population est tenue de rester chez elle, sans pouvoir se déplacer. D’autant plus que les autorisations en faveur du déplacement des individus ne peuvent se faire que pour des raisons biens précises et en vertu d’une attestation de déplacement. Ainsi, vous pourrez sortir de chez vous en ayant cette attestation que si :

  • Votre déplacement est d’ordre professionnel ;
  • Votre déplacement vise l’achat de denrées alimentaires ;
  • Le déplacement revêt un caractère médical ne pouvant être traité à distance ou pour l’achat de médicaments ;

La liste est encore longue, cependant dans celle-ci aucune dérogation n’est permise pour effectuer un voyage. Ainsi, les Français seront appelés pour cet hiver à rester chez eux sans avoir la possibilité de voyager.

Cette situation inquiète les compagnies de voyage qui verront leurs activités stoppées et surtout être au bord de la faillite. Elles ne sont pas les seules à être touchés par cette situation, car c’est tout un monde qui constitue l’industrie du voyage les agences de location de camping-car, les organisateurs de voyages organisés et pleins d’autres acteurs du voyage verront leur chiffre d’affaires baissé alors qu’ils étaient nombreux à vouloir rattraper les pertes subies lors du premier confinement.

En plus de limiter les voyages entre les villes du pays, le confinement impacte l’activité touristique française notamment en raison de la fermeture des frontières du pays.

La fermeture des frontières françaises un frein à l’activité touristique

La France reçoit plus de 80 millions de visiteurs par an depuis 2013. Ces chiffres font de la France l’un des pays les plus visités au monde. Mais depuis 2020 ces chiffres sont en forte baisse, et cela, en raison du confinement qui a entrainé la fermeture des frontières en France une première fois en mars 2020, puis une seconde fois en octobre 2020.

Cette nouvelle fermeture des frontières risque de ne pas être en faveur avec les acteurs de l’industrie du voyage qui verront leurs chiffres d’affaires fortement diminués. Toutefois, cette fermeture des frontières ne concerne que les frontières extérieures de la France, les frontières internes du pays restent ouvertes aux autres pays européens, mais cela n’est pas de nature à compenser la perte qu’occasionne le confinement à l’industrie du voyage.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut