Voyager en italie pendant le covid

Voyager en Italie malgré le Covid

Blog
Publié le : 10 décembre 2020

L’Italie est un pays possédant une histoire riche ayant impacté non seulement la vie de ce pays, mais également les civilisations aux alentours. En effet, le pays est considéré comme le berceau du célèbre empire romain qui s’étendait dans pratiquement toute l’Europe.

De plus, le pays reste une destination touristique très privilégiée en raison des sites mythiques comme le Colisée de Rome ou encore la célèbre tour de Pise. Ces monuments constituent des témoins de l’histoire italienne. Mais il n’y a pas que l’histoire qui rend l’Italie célèbre il y a également la ville de Venise ou encore le Saint-Siège à Rome.

Ces différents lieux attirent de nombreux touristes qui ont dû au cours de l’année 2020 enlever l’Italie de leur destination pour les vacances en raison de la Covid-19, qui a entrainé un confinement du pays durant le printemps. Mais suite à une baisse des contaminations le pays s’est déconfiné petit à petit, et aujourd’hui vous pouvez Voyager en Italie malgré le Covid.

Toutefois, pour voyager en Italie dans cette période, vous devrez respecter certaines règles. Mais avant faisons un point sur la situation sanitaire en Italie.

La situation sanitaire en Italie

Depuis l’arrivée de la pandémie de la Covid-19 en Europe, l’Italie fait partie des pays ayant été le plus impactés par la maladie. En effet, le pays est passé de février à mars, de moins de 100 cas détectés à plus de 2000 cas détectés par jour. A la date du 13 novembre 2020, le pays compte près de 1 066 401 cas détectés.

La progression rapide du virus dans le pays a alerté les autorités italiennes qui ont pris des mesures particulières en imposant le confinement total du pays ce qui a entrainera la fermeture des frontières du pays pour les touristes. Cette mesure, s’est petit à petit adoucie dès lors que le nombre de cas journalier baissait en Italie jusqu’à voir la fin du confinement dans certaines zones.

Mais depuis le mois d’octobre, une hausse du nombre de cas inquiète les autorités italiennes qui entendent ne pas se laisser dépasser par les évènements en décrétant très rapidement un couvre-feu de 22 h à 5 h qui s’étendra jusqu’au 3 décembre 2020 pour les zones n’étant pas considérée comme des zones à haut risque. Pour celles qualifiées de zones à haut risque, le confinement s’est imposé à eux, mais de manière moins stricte que le précédent. Ainsi, les régions comme la Lombardie, le Piémont, le Val d’Aoste et la Calabre sont confinées.

Ces mesures n’ont pas pour autant conduit le gouvernement italien à la fermeture des frontières du pays. Par conséquent vous pouvez toujours effectuer un voyage vers l’Italie, mais vous devrez obéir à certaines consignes.

Voyager en Italie malgré le Covid : consignes à respecter pour entrer sur le sol italien

A l’instar de nombreux pays européens, le gouvernement italien requiert des personnes désireuses d’entrer sur son territoire un certain nombre de formalités à accomplir.

Formulaire à renseigner

Pour toute personne désireuse de rentrer sur le territoire italien, celle-ci doit s’assurer de remplir un formulaire dans lequel elle devra justifier son entrée sur le territoire italien. Toutefois il faudra se rendre sur le site web dédié a cet effet pour prendre connaissance du formulaire. Malheureusement le formulaire est en italien, ce qui risque d’être un obstacle pour le renseignement du formulaire. Toujours est-il que vous avez la possibilité de faire traduire le formulaire par le biais d’un logiciel de traduction avant de le renseigner.

Après avoir renseigné le formulaire, vous devrez signer une note d’information que le gouvernement italien met à votre disposition. Cette note présente le découpage de l’Italie en trois zones selon les risques de contagion. Ainsi 3 zones sont identifiées selon le gouvernement italien, il s’agit de la zone rouge qui présente un risque maximal sont inscrites dans cette zone, la Lombardie, le Piémont, le Val d’Aoste, la Calabre et la province de Bolzano. La deuxième zone est qualifiée de zone orange présentant un risque élevé. Sont de cette zone, la Sicile, les Pouilles, les Abruzzes, la Basilicate, la Ligurie, la Toscane et l’Ombrie. La dernière zone, dite zone jaune représente des risques modérés, concernant toutes les autres régions de l’Italie.

Malheureusement cette note est également en italien, un coup de main de votre logiciel de traduction vous sera très utile. Ces deux documents devront vous suivre lors de votre départ pour l’Italie afin de les présenter aux autorités italiennes.

En plus du formulaire et de la notice à signer, vous devrez procéder à un dépistage.

L’obligation de dépistage au Covid-19

Le gouvernement italien met à la charge de toutes personnes désireuses d’entrer sur son sol une obligation de dépistage au covid-19. Une procédure particulière est requise pour toute personne ayant séjourné dans un pays européen parmi la France, la Belgique, le Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Irlande du Nord, la République Tchèque et l’Espagne.

Si vous avez séjourné ou effectué un arrêt dans l’un de ses pays 14 jours avant votre arrivée en Italie, vous devrez vous signaler une fois arrivé en Italie à l’autorité sanitaire régionale. Par la suite vous devrez présenter un test PCR ou antigénique datant de moins de 72 heures avant votre arrivée en Italie. Si vous n’avez pas effectué de test, vous avez la possibilité de le faire une fois en Italie dans les aéroports le jour de votre arrivée ou 48 h après votre arrivée en contactant l’agence de santé locale de la région où vous êtes. Mais vous devrez rester isolé en attendant le résultat du test.

Si le résultat du test s’avère être positif, vous serez placé en isolement dans un logement à vos frais. Votre sortie d’Italie sera conditionnée par le respect d’une période de quarantaine de 10 jours dont 3 sans présentation de symptômes et après un test négatif. Pour la réalisation du test en Italie, vous n’aurez pas besoin de débourser de l’argent, le test étant gratuit et s’effectue sans ordonnance.

Le test n’est cependant pas requis pour une certaine catégorie de personne que vous pourrez consulter sur le site de l’ambassade de France en Italie.

Voyager en Italie malgré le Covid : moyen de transport pour se rendre en Italie

Malgré les restrictions que l’Italie a imposé, le pays n’a pas fermer ses frontières. Ainsi, vous pourrez rejoindre le pays par ses différentes frontières aériennes, terrestres et maritimes. Toutefois, dès que vous serez descendu de votre embarcation, vous devrez vous munir de votre masque, celui-ci étant obligatoire pour tout déplacement dans le pays.

Certaines régions italiennes exigent des voyageurs un enregistrement dès leurs arrivées ou 48 h avant leur départ.

Voyager en italie pendant le covid

Voyager en Italie malgré le Covid : Se divertir en Italie

En raison de l’augmentation du nombre de cas par jour, le gouvernement italien a pris une série de mesures visant à limiter au mieux le déplacement des personnes pour éviter la propagation du virus. Ainsi il a été décrété un couvre feu dans toute l’Italie de 22 h à 05 h du matin. Ainsi que la fermeture de certains lieux comme les musées, les salles de spectacles, les salles de sport et les piscines. Il a été également ordonné la fermeture des services de restauration proposant la nourriture à consommer sur place à 18h00.

Avec cette mesure, la majorité des lieux de divertissement seront fermés jusqu’au 3 décembre à moins que le gouvernement italien ne proroge l’application des mesures.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut