Lac Natron flamant roses

Lac Natron, le mystérieux paradis des flamants roses

Destinations
Publié le : 1 février 2022

Situé dans le Nord de la Tanzanie et au sud du Kenya, en Afrique de l’Est, le lac Natron ne cesse d’attirer des milliers de visiteurs chaque année. Avec 3 mètres de profondeur, une largeur de 22 km et ses 65 km de long, ce lac salé s’étend sur une superficie qui varie entre 600 km² et 1040 km². Un voyage en Tanzanie aura plus de saveur avec une escale à cet endroit mystérieux avec une altitude de 600 m. Souvent appelée le paradis des flamants roses, cette étendue d’eau est réputée pour son environnement hostile aux animaux et à sa biodiversité unique. Un parfait contraste qui ravit autochtones et touristes à chaque visite. Découvrons ensemble dans la suite de cet article notre présentation de ce lac bleu et rose, morose et jovial, aux allures paradisiaques.

Un environnement hostile

Le lac Natron est le point le plus hostile de la Tanzanie, la vie y est difficile. Comme tous les lacs salés, celui-ci contient une forte concentration en sodium à laquelle s’adaptent difficilement certaines espèces animales. Cette étendue d’eau est principalement constituée de trona et de natron, deux minéraux issus de la cendre volcanique du Grand Rift. Le natron contient du bicarbonate de soude qui augmente la viscosité des eaux du lac. Quant au trona, un sel dihydraté, il augmente l’alcalinité de l’eau en raison de sa forte teneur en carbonate de sodium. Ce concentré de minéraux fait monter le pH du lac à 10.5, ce qui est largement supérieur au pH normal de l’eau qui est de 7. 

Avec ce niveau d’alcalinité, le lac peut causer des brûlures sur la peau et les muqueuses. Elle est aussi dangereuse pour les humains et que pour les autres êtres vivants qui s’y aventurent. C’est à juste titre que le lac est parsemé de cadavres d’animaux, notamment d’oiseaux, comme le révèlent les photos terrifiantes de l’artiste Nick Brandt. Au contact de l’eau, les bestioles sont transformées en pierre, et parfois pour certains momifiés. Fort heureusement un beau tableau se dresse dans cet environnement avec les flamants qui viennent embellir la nature hostile du Lac Natron.

Une biodiversité unique

Le 4 juillet 2001, le lac Natron a été classé site Ramsar, en raison de sa biodiversité atypique. Dans ce mélange de bicarbonate de soude et de carbonate de sodium vivent plusieurs micro-organismes qui servent de nourritures aux poissons et aux flamants. Trois variétés de tilapias alcolapia endémiques et plus de 2,5 millions de ces oiseaux nains y sont présents durant la quasi-totalité de l’année. L’alimentation de ces animaux uniques du lac Natron est principalement composée d’algues halophiles qui ne sont pas incommodées par la concentration en minéraux. Ce sont d’ailleurs ces algues qui, pendant leurs efflorescences, confèrent au lac sa couleur, un bleu rosé remarquable.

Ces algues sont également responsables de la couleur rose des flamants. En effet, ces échassiers grégaires du lac Natron se nourrissent principalement des algues roses, riches en caroténoïdes (pigments photosynthétiques) de la même nature que ceux contenus dans la betterave et la carotte. Après la digestion des algues, les pigments sont directement expulsés dans les couches de kératines des plumes, des pattes et du bec de l’oiseau. 

Les flamants envahissent le lac Natron pour profiter de l’abondance des algues, mais surtout pour se protéger des prédateurs. L’inaccessibilité de ce lac aux autres espèces animales explique la densité de cette population d’oiseaux à cet endroit. Ils pondent leurs œufs en pleine saison sèche, au milieu du lac, sur des plaques de natron cristallisées. Les hausses de températures (60 °C) et la salinité inhospitalière du lac, sont un véritable paradis pour ces oiseaux. Le lac Natron offre ainsi une biodiversité unique qui vaut la peine d’être contemplée et prise en photo lors de votre voyage dans cette région du pays.

Quand visiter le lac natron ?

Le lac Natron se situe dans un territoire aride de la Tanzanie, un lieu où la température ambiante est différente de celle des autres villes. Il est alors préférable de le visiter au début de la période pluvieuse, pendant le mois de novembre. À ce moment de l’année, le volume d’eau du lac augmente et l’atmosphère environnante est respirable.

Par contre, si vous souhaitez admirer la colonie des flamants roses qui y vivent, le mois de juin sera le meilleur choix. À cette période de l’année, les oiseaux profitent de la décrue du lac pour se reproduire. Toutefois, le thermomètre affiche 40° durant cette période et l’air est sec. Nous vous conseillons surtout de vous y rendre au crépuscule quand le soleil est retourné dans sa coquille.

Comment se rendre au lac Natron ?

Avant tout, vous devez opter pour une offre de voyage qui englobe le billet aller-retour, le séjour et les différents déplacements. Le lac est à 130,7 km d’Arusha, la ville dispose d’un aérodrome et reste la plus proche de nombreux lieux exotiques de la région comme le parc national d’Arusha ou le volcan Ol Doinyo Lengaï. Vous pouvez vous rendre au lac en voiture (environ 2 h 30 de route) ou en avion. La voie aérienne reste cependant la meilleure option et la plus pratique. Une fois sur les lieux, vous devez payer environ 13 € aux Masaïs (populations autochtones) pour la visite. N’oubliez surtout pas de vous faire accompagner par un guide. Si vous êtes photographe amateur ou professionnel, vous pourrez profiter du voyage pour capturer ces différents paysages.

Que faire au lac Natron ?

En plus de contempler les flamants roses dans cet environnement hostile, vous pouvez admirer les animaux pétrifiés qui jonchent les rives du lac. Privilégiez les safaris pour admirer les cascades et les ruisseaux environnants. Il est également possible de visiter les alentours du lac en faisant des excursions dans le parc national Serengeti. Le volcan endormi Ol Doinyo Lengai est également un splendide endroit à contempler, idéal pour vos photos de vacances, de belles images à partager avec vos proches.

Notez en définitive que le lac Natron est un endroit unique en Afrique et dans le monde qui vaut la peine d’être visité. Sa toxicité renforce son allure mystérieuse, comme nous pouvons le voir dans les clichés du photographe Nick Brandt. Un safari peut vous permettre de visiter le lac et ses alentours pour une expérience unique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.